damné


damné

damné, ée [ dane ] adj. et n.
Xe ; de damner
1(Attribut ou apr. le nom) Condamné aux peines de l'enfer. Loc. fam. Être l'âme damnée de qqn, lui être dévoué jusqu'à encourir la damnation pour lui. — N. (1160) Les damnés. réprouvé. Le supplice des damnés. dam, 1. feu; enfer . Souffrir comme un damné, d'une manière abominable. Fig. Debout, les damnés de la terre ! les exclus de la société (paroles de l'Internationale).
2(Av. le nom) Fam. Qui provoque la mauvaise humeur (obstacle, désagrément). foutu, maudit, 1. sacré, sale, satané. Cette damnée voiture est toujours en panne ! « Je crains que cet enfant-là ne prenne la fièvre si nous restons dans ce damné brouillard » (Sand).
⊗ CONTR. Élu; béni, providentiel.

damné, damnée adjectif Maudit, détestable ; très malencontreux : Cette damnée intrigante. Une damnée malchance.damné, damnée (expressions) adjectif Être l'âme damnée de quelqu'un, lui être aveuglément dévoué ; inspirer ses mauvaises actions. ● damné, damnée (synonymes) adjectif Maudit, détestable ; très malencontreux
Synonymes :
- détestable
- sacré (familier)
- satané
damné, damnée nom Personne condamnée aux supplices de l'enfer. Littéraire. Personne réprouvée, rejetée : Les damnés de la terre.damné, damnée (citations) nom Denis Diderot Langres 1713-Paris 1784 S'il y a cent mille damnés pour un sauvé, le diable a toujours l'avantage sans avoir abandonné son fils à la mort. Addition aux Pensées philosophiquesdamné, damnée (expressions) nom Souffrir, crier comme un damné, souffrir affreusement, pousser de grands cris. ● damné, damnée (synonymes) nom Personne condamnée aux supplices de l'enfer.
Synonymes :
- déchu
- réprouvé
Contraires :
- élu
Littéraire. Personne réprouvée, rejetée
Synonymes :

damné, ée
adj. et n.
d1./d Condamné aux expiations de l'enfer.
|| Subst. Les damnés.
d2./d Fam. Maudit. Ce damné coquin!
d3./d être l'âme damnée de qqn, l'aider dans la réalisation de ses mauvais desseins en lui obéissant aveuglément.

DAMNÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.
I.— Part. passé de damner.
II.— Adj. et subst.
A.— THÉOL. (Celui, celle) qui est (ou sera) condamné aux peines de l'enfer, puni du châtiment éternel :
1. Et comme si le vrai Don Juan, le Don Juan de Marana des poètes, cet homme sans cœur, ce bandit qui foulait tout aux pieds, ce héros de scepticisme chanté par Lord Byron, l'impie, ce ravisseur de nonnes et ce bourreau de vierges, eût fait passer son âme maudite et damnée tout entière dans l'âme de celui qui lui avait emprunté son costume : ...
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, 1859, p. 62.
2. Ce qui me toucherait — et dont vivant je bouillirais — serait que l'enfer existe. Mais jamais personne n'y crut. Un jour le Christ parla du grincement de dents des damnés; il était Dieu et les exigeait, en était l'exigence lui-même, cependant il ne s'est pas cassé en deux et ses morceaux désespérés ne se sont pas jetés l'un contre l'autre : il n'a pas songé à ce qu'il disait mais à l'impression qu'il voulait faire.
G. BATAILLE, L'Expérience intérieure, 1943, p. 41.
Souffrir comme un (des) damné(s). Souffrir atrocement. Les hommes, en ce moment, se débattent dans une guerre barbare et souffrent comme des damnés (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 197).
P. méton. Âme damnée. Personne dont l'âme est promise aux peines de l'enfer; personne mauvaise, méchante. Et tout un peuple suera l'agonie du désespoir... parce qu'il y a de par le monde une âme damnée, que l'impunité encourage! (SARDOU, Patrie! 1869, IV, tabl. 6, 7, p. 154).
B.— P. ext. (Celui, celle, ce) qui est maudit, qui est rejeté. Il [le père Chapuis] se déchaînait encore plus contre l'injustice de sa propre destinée, racontant, avec l'emphase des aborigènes méridionaux, la malchance damnée qui avait paralysé toutes ses entreprises (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 11) :
3. Je ne crois pas à ton enfer éternel, mais je sais ce que c'est que d'être un damné sur la terre, un réprouvé, un homme qui, où qu'il aille, fait fausse route; un homme dont la route a toujours été fausse; ...
MAURIAC, Le Nœud de vipères, 1932, p. 149.
4. Et, au dehors, les milliers de manifestants qui n'avaient pu entrer, et qui, malgré les déploiements de la police, obstruaient toutes les rues avoisinantes, reprirent le couplet de l'Internationale :
Debout les damnés de la terre! ...
C'est l'éruption de la fin!
MARTIN DU GARD, Les Thibault, l'Été 1914, 1936, p. 449.
Damné + subst. Juron exprimant, à propos du substantif, la colère, l'impatience, la réprobation, la fatalité. — Va, va ton train, damnée intrigante! (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 45). Il [Tartarin] eut beau s'escrimer et suer pendant une heure, la damnée tente ne s'ouvrit pas (DAUDET, Tartarin de T., 1872, p. 70). Cette damnée crise industrielle éclatait au moment où de gros bénéfices allaient lui donner raison (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1201).
Être l'âme damnée de qqn. Lui être dévoué de façon aveugle jusqu'à exécuter tous ses désirs, tous ses ordres. Ce Pinto, l'ame damnée de Dom Juan, aura machiné la sédition (LEMERCIER, Pinto, 1800, V, 7, p. 150) :
5. ... une explication bizarre (...) a été fournie à M. Barnaud par un commissaire divisionnaire (...) que l'on a su être précisément une âme damnée de ce bandit de Lannes...
L. DAUDET, La Police pol., 1934, p. 241.
Fréq. abs. littér. :724. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 941, b) 1 262; XXe s. : a) 1 300, b) 816. Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, pp. 357-358. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 270. — ROG. 1965, p. 102, 180.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • damné — damné, ée (dâ né, née) part. passé. Qui est frappé des peines de l enfer. •   Ces théologiens se voient contraints par leurs principes erronés à reconnaître d un côté que les fidèles ainsi plongés dans le crime seraient damnés s ils mouraient… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • damné — Damné, [damn]ée. part. Souffrir comme une ame damnée. On dit prov. & figur. d Une meschante personne, que C est une ame damnée, une vraye ame damnée. On dit aussi figur. d Un homme entierement devoüé à toutes les volontez d une personne puissante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • DAMNÉ, ÉE — adj. Qui est condamné aux peines de l’enfer, qui est puni des peines de l’enfer. Substantivement, Les damnés. Souffrir comme un damné. Fig., être l’âme damnée de quelqu’un, Lui être entièrement dévoué, exécuter ses ordres aveuglément. Par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • damne — condamne damne recondamne …   Dictionnaire des rimes

  • damné — condamné damné recondamné …   Dictionnaire des rimes

  • damné — an., réprouvé : DANÂ, Â / âye, É (Albanais.001, Arvillard / Saxel.002). E. : Méchant …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • damne — …   Useful english dictionary

  • Le Damne — Le Damné Le Damné Titre original Brimstone Genre Série fantastique Créateur(s) Ethan Reiff Cyrus Voris Pays d’origine  États Unis Chaîne d’origine …   Wikipédia en Français

  • Le Damné — Titre original Brimstone Genre Série fantastique Créateur(s) Ethan Reiff Cyrus Voris Pays d’origine  États Unis …   Wikipédia en Français

  • Dilvish le damné — (titre original : Dilvish, the Damned[1]) est un recueil de nouvelles de fantasy écrit par Roger Zelazny publié en 1982 aux États Unis et en mars 2011 en France par les éditions Denoël dans la collection Lunes d encre[2]. Il est composé …   Wikipédia en Français